The MIDSA Projet (Multidimensional Inventory of Development, Sex, and Aggression)

10/02/2020

Projet « EV-AICS » : « Impact d'un bilan clinique structuré (MIDSA), de sa restitution et de l'accompagnement au changement sur l'engagement dans le soin (évalué par l'échelle URICA) d'auteurs d'infraction à caractère sexuel : essai contrôlé randomisé multicentrique en ouvert »

Environ 50% des suivis « obligatoires » des auteurs d'infraction à caractère sexuel (AICS) sont un échec (résistance des patients, surcharge et manque de formation des soignants, regards négatifs portés sur eux, etc.). La réalisation d'un bilan multidimensionnel des problématiques liées à la sexualité et à la violence des AICS en début de suivi, la restitution de ce bilan au sujet, sa reprise 15 jours après pour s'assurer de sa compréhension, sa transmission avec son accord à son médecin pour guider le soin et enfin une séance de motivation au changement pourraient aider le sujet à changer et à adhérer au soin. Il s'agit à la fois de l'aider à la prise de conscience des difficultés qui ont contribué au passage à l'acte, d'y apporter des réponses, de contribuer à la mise en place de comportements proactifs favorables et de faciliter leur prise en charge en fournissant au soignant des axes d'intervention à mettre en œuvre.

L'étude vise à permettre une baisse de la récidive par l'amélioration de la prise en charge. Les patients AICS seront divisés en deux groupes parallèles de 100 sujets. Ils seront recrutés dans 5 établissements : Tours, Lille, Lyon, Montpellier et Bordeaux. Le groupe contrôle bénéficiera d'une prise en charge classique (conditions écologiques). Une évaluation de l'estime de soi, de la qualité de vie, des facteurs de risque et de protection à l'égard des violences générales et sexuelles sera réalisée.

We have a new clinical research project, "EV-AICS" [PREPS-18-0815] (Research programs on the performance of health-care systems: "Impact of a structured clinical assessment (MIDSA), its application, and encouraging the readiness to change of sexual offenders (assessed using the URICA scale); a multi-centre randomized control trial", funded by the General Directorate of health-care provision (DGOS), involving 5 establishments (psychiatry departments and the CRIAVS): Tours (Robert Courtois: leader), Lyon (Sabine Mouchet-Mages), Montpellier (Céline Baïs), Bordeaux (Florent Cochez) and Lille (Victor Parmentier), with the assistance of Jean-Pierre Guay, Christian Joyal, Stéphane De Brito, Thierry Pham and Raymond Knight.